10 tendances pour 2014 selon Ericsson

Le “consumer lab” d’Ericsson a accouché de 10 tendances qu’ils estiment majeures pour les consommateurs (grand public) en 2014. Une vision intéressante que nous partageons donc.

Les applications changent la société

city life and apps

Ericsson prévoit une augmentation des services disponibles sur mobile notamment de façon massive sur : le shopping / la restauration / le divertissement / le soin aux enfants et personnes âgées / la communication avec les autorités / la circulation. Rien qui ne nous semble être une vraie découverte sur ce sujet.

Le corps comme mot de passe

52% des utilisateurs de smartphones interrogés par Ericsson veulent utiliser leurs empreintes digitales à la place d’un mot de passe. Même si ce choix est hautement contesté (puisqu’une fois que quelqu’un a votre empreinte vous êtes fichu elle n’est pas changeable contrairement à un mot de passe). 61% des gens interrogés veulent utiliser les empreimtes pour débloquer leur mobile, 48% sont intéressés par la reconnaissance des yeux et 74% pensent que la biométrie sera monnaie courante en 2014 dans les smartphones.

Interest levels in using biometric alternatives to passwords

Quantified Self

quantified self

40% des gens consultés par Ericsson veulent un smartphone capable de loguer leurs activités de marche, d’exercice, leur sommeil. 56% aimeraient une bague qui suit leur pression sanguine et leur pouls et 59% aimeraient un bracelet pour le logging du sport / sommeil / activité. De beaux marchés en perspective pour le Fuelband de Nike, le Pulse de Withings etc.

Internet partout

La qualité de l’Internet mobile n’est pas encore très bonne dans le monde et on s’attend à ce que s’améliore. Un peu évident mais pourquoi pas.

Internet partout

fracture numerique

L’accès à Internet à l’échelle de la planète est encore très inégale mais l’arrivée de smartphones bon marché réduisent la barrière qui existait avant et qui était liée au coût d’un ordinateur. Il suffit de regarder le graphique ci-dessus pour se rendre compte que les usages changent entre un pays très développé et d’autres en voie de développement. En Inde et Indonésie, le smartphone est l’appareil principal utilisé pour la majorité des services “en ligne”.

Les bénéfices de la connectivité prennent le pas sur les craintes qu’elle génère

56% des utilisateurs d’Internet (sondés) aux USA / Mexique / Suède / Egypte / Pakistan et Thailande sont inquiets pour leur vie privée mais seulement 4% disent être prêts à utiliser moins Internet pour protéger cette vie privée.

Video on Command

video recommendation

La recommendation “vidéo” prend de l’importance. 38% des sondés disent voir plusieurs vidéos par semaine dont la source est une recommendation. 22% recommandent des vidéos à leurs amis plusieurs fois par semaine.

La même chose existe sur nos lectures (partages Facebook / Twitter) et la musique (Spotify / Deezer etc).

La visibilité sur la qualité de sa connexion mobile

37% des possesseurs de smartphones interrogés utilisent une application pour mesurer la vitesse de leur connexion 3G/4G. Et 48% utilisent des applications pour surveiller leur consommation data.. et éviter de dépasser le Fair Use.

Des capteurs partout

capteurs

Dans un monde tout connecté, on s’attend bien sur à :
– la santé connectée, notamment connectée aux hopitaux et médecins
– les transports publics capablent d’identifier automatiquement les passagers
– les portes et barrières au travail qui reconnaissent les salariés et leur accordent les accès appropriés
– réseaux “car to car” de communication entre voiture pour notamment éviter les accidents
– serrure intelligente à la maison (et connectée)

Ce rapport ne fait pas mention d’appareils /technologies comme iBeacon, le NFC, Nest, les alarmes connectées mais il va sans dire que la tendance des objets connectés n’en est qu’à ses débuts.

Play – Pause .. et reprendre ailleurs

video switch sur le mode de lecture

Apparemment au Chili, Mexique et Brésil beaucoup d’utilisateurs commencent à lire une vidéo de la maison et continuent la lecture à l’extérieur.. ainsi que le contraire. Par exemple dans les transports.. etc.

Cela est devenu possible grâce au contenu “on demand”, le replay et les services comme Netflix.

Pour lire tout le document, c’est par ici.