Le WiFi “passif” à la rescousse de l’Internet des Objets

Un des problèmes du WiFi ainsi que du Bluetooth Low Energy c’est leur côté énergivore. Pas très adaptés à développer un réseau d’objets connectés notamment. A l’université de Washington le département Computer Science & Engineering et Electrical Engineering s’est attaqué au problème. Leur trouvaille est assez géniale..

Avec le Passive Wi-Fi, la consommation des appareils pourrait être abaissée de … 10 000 fois (oui ça fait presque trop beau pour être vrai). Le taux de transfert est quant à lui 11 fois plus rapide qu’en Bluetooth. Ce principe va venir compléter une offre de plus en plus large avec l’avènement de LoRa, Sigfox et consorts.

Le très à la mode “IoT” (Internet of Things, ou Internet des objets) a de beaux jours devant lui!